Construction d'un centre panafricain anti-cancer  - Afrocancer
Construction d'un centre panafricain anti-cancer

Construction d'un centre panafricain anti-cancer

Le cancer est responsable de plus 8,8 millions de morts dans le monde chaque année et l’Afrique en compte prés de 600.000 victimes. Selon les statistiques épidémiologiques de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) plus d’un million d’Africains (femmes, hommes, enfants)  pourront mourir d’ici à 2030 si la donne sanitaire ne change pas.

Aucun pays africain pris isolément ne  peut faire face à ce fléau du cancer et des maladies  non transmissibles auxquels se rajoute la morbidité liée aux maladies transmissibles et endémiques du continent. En plus de ces pertes en vies humaines, les coûts économiques sont tellement importants qu’ils menacent les efforts de développement économique et social de nos pays.

La construction d’un Centre International pour le Traitement et la Recherche contre le Cancer (CITREC) est ainsi programmée. CITREC qui sera un centre panafricain est prévu pour être construit au Sénégal. Ses activités seront dédiées à la  prévention, les dépistages, les thérapies et la  recherche biomédicale. Ainsi, tous les champs de  l’Oncologie, de la prévention aux soins palliatifs seront couverts et rendus  accessibles aux plus démunis dans  la sous-région de la CEDEAO (Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest) et même  au-delà.

La  construction d’un oncopole d’une telle envergure permettra de changer d’échelle et de dimension dans la lutte contre le cancer en Afrique. CITREC sera un carrefour, un « HUB modèle» pour toute la sous-région dans  le domaine de la cancérologie moderne.

En effet, la  solution à cette progression continue des  cancers réside dans l’union des  forces,  le partage des compétences techniques et  des ressources humaines qualifiées. L’acquisition de plateaux  techniques de dernière génération permettant de  prendre en charge sans délais  le nombre croissant de  malades dans  l’espace subsaharien. L’ambition affichée  de  ce centre panafricain est de réunir dans un même lieu toutes ces possibilités préventives et thérapeutiques.

Ces ambitions coïncident avec les Objectifs de développement Durable (ODD) de l’Organisation des Nations Unies (ONU)  et sont en phase avec les formidables attentes des populations.

Aussi, une réduction de la morbidité et de la mortalité pourra être envisagée en collaboration avec tous les services hospitaliers de cancérologie et toutes les structures de santé déjà existantes.

Des souffrances inutiles et des milliers de morts prématurées par cancer pourront être évitées.  C’est l’objectif ultime de CITREC

Le plateau technique ultra moderne dont disposera ce centre permettra dans un deuxième  temps des activités transversales  avec les spécialistes d’autres maladies transmissibles.

Les équipements en énergie solaire, la gestion des déchets, l’abordalité des prestations  feront de ce centre une structure de santé fonctionnelle, conviviale, solidaire et durable  qui sera à la pointe des dernières technologies biomédicales.

Ci-dessus : Maquette du futur Centre international pour le traitement et la Recherche contre le Cancer (CITREC)   anciennement CEPREC (centre de prévention et de  recherche sur le cancer). La nouvelle dénomination reflète  le caractère panafricain et international du centre et ses activités  biomédicales plus complètes (Prévention, thérapies, enseignement et recherche). D’autres bâtiments et structures fonctionnels sont prévus pour rendre ce centre plus efficace, convivial et profitable à tous surtout aux  patients et  à leurs familles.

Dernière communication réalisée sur ce projet par la télévision française (BFM Business TV) :

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-entretien-quid-du-cancer-en-afrique-2312-1017143.html