Construction d'un centre panafricain anti-cancer  - Afrocancer

Construction d'un centre panafricain anti-cancer

Construction d'un centre panafricain anti-cancer

                Pose de la 1ère pièrre du centre

Construction d'un centre panafricain anti-cancer  Construction d'un centre panafricain anti-cancer

Maquette du futur centre panafricain anti-cancer

Par ce projet de construction d’un centre panafricain de prévention et de recherche contre le cancer (CEPREC), AFROCANCER et ses divers  partenaires et associés s’engagent résolument dans la lutte contre le cancer.

Comme dans nombre de pays en développement, le cancer est, en effet, un véritable fléau de santé publique au Sénégal où il est une cause majeure de décès (les cancers du foie, de la prostate, du col de l’utérus et du sein sont les plus fréquents). Même si des chiffres fiables restent à établir, aucune couche de la population n’est épargnée. Pourtant,

la plupart de ces cancers sont évitables puisque l’on connaît de mieux en mieux les facteurs de risque qui leur sont associés et des traitements préventifs et curatifs sont de plus en plus disponibles . Si ce problème est préoccupant à l’échelle du pays, il l’est davantage dans les zones rurales où l’accès aux soins et aux médicaments reste très difficile.

Cette initiative citoyenne d’envergure se veut à la mesure des enjeux cruciaux de santé, d’environnement, de développement durable et solidaire. CEPREC sera un établissement de santé érigé sur trois niveaux d’une superficie totale de 4000 m2 (espace d travail) et disposera d’un espace de convivialité de 1000 m2, de technologie solaire et de système de traitement de déchets.

Il sera doté d’un plateau technique ultra moderne capable de prendre en charge les maladies tumorales les plus fréquentes au Sénégal chez les femmes, les enfants et les hommes. Les équipes scientifiques et médicales agissant de concert avec les spécialistes des Sciences Humaines et Sociales proviendront du Sénégal et de divers pays africains, européens et américains. La coopération multilatérale et les échanges hospitalo-universitaires Nord / Sud et Sud / Sud seront privilégiés. 

Un terrain d’une superficie de 2500 m2 a été donné par les autorités religieuses de Touba (Sénégal) comme contribution à la réalisation de ce projet. En mettant en avant ces valeurs collectives de solidarité, les autorités religieuses, les acteurs de santé et les dirigeants d’association impliqués dans ce projet démontrent ainsi leur volonté de promouvoir le combat contre le cancer au sein des populations locales. Ce centre de prévention et de recherche qui sera le premier du genre au Sénégal voire en Afrique pourra servir de référence pour d’autres initiatives de la société civile visant le développement de solutions alternatives de santé publique.

Ce centre participera d’une part au renforcement de la capacité de prévention (sensibilisation, dépistage, vaccination) et du potentiel de recherches biomédicale et d’autre part à la prise en charge médicale et psychosociale des patients. En s’attaquant à l’ensemble de causes profondes de cette progression des cancers, nous souhaitons contribuer à relever le défi de l’augmentation régulière de l’incidence des cancers et de la mortalité qui leur est attribuée à l’échelle du pays et de la région subsaharienne.

Nous remercions particulièrement les khalifes généraux Serigne Mouhamadou Lamine Bara M’Backé Falilou (RTA) et Serigne Sidy Makhtar M’Backé  pour leurs soutiens, tous les facilitateurs ainsi que toutes les parties associées qui ne ménagent pas leurs efforts pour que ce centre de prévention et de recherche sur le cancer voie le jour à Touba.

Serigne Sidy Makhtar Maty Léye M’Backé a prié pour la réussite de ce projet et s’est réjoui de la pose de la première pierre du centre le 18 Mai 2011 à Touba (Sénégal).

Ce centre sera dénommé centre « Safinatoul Amane » (bateau protecteur) conformément aux souhaits du khalife à qui la maquette a été présentée à son domicile à M’Backé Kadior lors d’une visite de courtoisie .   

Le  khalif  Général  a  de nouveau reçu une forte délégation à keur Gana  pour faire le point sur  l'état d'avancement du projet CEPREC. Nous remercions une fois  de plus Serigne Sidy  Mokhtar  M'Backé, Serigne Mountakha M'Backé et tous ceux qui , à  Paris, à Dakar, à Touba et à Keur Gana ont orgnisé et facilité cette visite.  Des points sur la situation du projet sont régulièrement faits à Touba. Les  activités  et campagnes  à venir vous  seront communiquées ultérieurement.

À TÉLÉCHARGER

article sur le futur centre panafricain anti-cancer dans le Journal Africain du Cancer
pour soutenir nos actions et projets